La convention collective du portage salarial précise que la société de portage contractualise avec le client amené par le porté. En échange de cet apport de clientèle, une indemnité d'apporteur d'affaires est versée au porté. 


Aucune clause de non concurrence n'est présente dans le contrat de travail du porté-salarié. Ce dernier peut donc à la fin de chaque mission faire le choix de retravailler avec le client sans utiliser les services de la société de portage salarial.